Où l’on assiste à une rixe entre personnes vulgaires, Aymaro d’Alexandrie fait plusieurs allusions et Adso médite sur la sainteté et sur l’excrément du démon. Ensuite Guillaume et Adso retournent dans le scriptorium , Guillaume voit quelque chose d’intéressant, il a une troisième conversation sur le caractère licite du rire, mais en définitive ne peut regarder là où il voudrait.

Latin, « fils de Dieu ».


Latin, « de saint Benoît ».


Latin, « les fils de saint François ne sont pas des hérétiques ».


Idiolecte, « ce menteur ».


Latin, « la récapitulation », référence à la sixième règle de Tyconius dans le De doctrina christiana. Débat scolastique complexe : Pour F. C. Burckitt, l’éditeur des Règles , il y a récapitulation quand un texte biblique parle à la fois du type et de l’antitype, de la promesse et de son accomplissement, qui dans l’esprit du prophète étaient embrassés d’un même regard. Cet article pour plus de détails.


Le donatisme est un schisme qui divisa l’Église, en Afrique, pendant trois siècles et demi, de la fin de la persécution de Dioclétien à l’invasion arabe. Des divergences irréconciliables s’installèrent dans le peuple chrétien sur l’attitude à prendre à l’égard des croyants, voire des évêques qui avaient failli durant la persécution. L’évêque Donat organisa le parti des intransigeants, pour qui la validité des sacrements dépendait de la sainteté des ministres. Du côté catholique, cela contraignit à une réflexion plus approfondie sur les sacrements et la théologie de l’Église, réflexion à laquelle participa grandement saint Augustin. Hervé LEGRAND, « DONATISME », Encyclopædia Universalis [en ligne].


Texte en latin Traduction en français
Fabulae poetae a fando nominaverunt quia non sunt res factae sed tantum loquendo fictae Les poètes nommèrent les fables à partir du mot parler (fando), parce ce ne sont pas des choses accomplies, mais seulement des fictions verbales

Citation un peu modifiée de Isidore de Séville, Etymologiarum , I , 40.1. La question est toujours celle de la référentialité entre les faits et la parole qui les met en narration. Fable et histoire, rire et sérieux, vérité et fiction, littéralité et métaphore, sont des couples de notions débattus à l’extrême.


Texte en latin Traduction en français
Decimus humilitatis gradus est si non sit facilis ac promptus in risu, quia scriptum est : stultus in risu exaltat vocem suam Le dixième degré de l’humilité est de ne pas avoir le rire facile ni prompt, car il est écrit : « l’insensé élève la voix dans le rire. ».

De la Règle de saint Benoît, chapitre 7, « de l’humilité ».


Texte en latin Traduction en français
« Aliquando praeterea rideo, jocor, ludo, homo sum. » « Parfois, enfin, je ris, je plaisante, je joue, je suis un homme. »

Allusion à Pline le Jeune, LIV, 5. Les guillemets encadrent la citation (non littérale) dans une perspective d’authenticité.


Texte en latin Traduction en français
Scurrilitates vero vel verba otiosa et risum moventia aeterna clausura in omnibus locis damnamus, et ad talia eloquia discipulum aperire os non permittimus Quant aux grivoiseries, aux paroles vaines et qui portent à rire, troublant le monastère (aeterna clausura), nous les condamnons et les excluons à jamais de tous lieux et nous ne permettons pas au disciple d’ouvrir la bouche pour de tels propos.

De la Règle de saint Benoît, chapitre 6, « de l’amour du silence ».


Latin, « spirituellement amusant ».


Titre d’un livre de Saint Ephrem, Sur les habits et conversations des moines.


Texte en latin Traduction en français
Admittenda tibi joca sunt post seria quaedam, sed tamen et dignis ipsa gerenda modis Après des sujets sérieux, quelques plaisanteries peuvent être autorisées, mais elles doivent également être présentées de manière digne.

Hildebert de Lavardin, Libellus de quattuor virtutibus vitae honestae, petit livre des quatre vertus d’une vie honnête.


Latin, « Dieu n’existe pas ».


Latin, « tu es Pierre ». Premier calembour chrétien !

Matthieu 16:17-18 ; Jésus demande à ses disciples qui est le Fils de l’homme :
16:17 Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit :  » Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.
16:18 Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église (Tu es Petrus et super hanc Petram aedificabo Ecclesiam meam.) ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.

Jeu de mots qui se continue en français, pierre, petrus en latin Πέτρος en grec signifient la même chose. Frère Guillaume veut rendre manifeste l’attitude ludique du Christ, qui profite de la similitude phonique et graphique des mots latin petrus (= pierre) et petra (= pierre).


Latin, « J’ai dénudé mes cuisses contre ton visage. »


Latin, « Ou bien je dénuderai et je relèverai tes cuisses et ton postérieur. »


Le Miroir des Fous, satire en vers latins écrite par Nigel de Longchamp, un moine de Canterbury, et dédié à Guillaume de Longchamp, le chancelier de Richard Ier.

Le noyau narratif de ce poème, qui raconte les tentatives insensées de l’âne Brunel pour acquérir une queue plus longue, et qui sont toutes vouées au désastre, ressemble aux fables bestiales dans lesquelles les animaux tentent vainement de dépasser les limites que la nature leur a assignées. Les longs développements rhétoriques ainsi que les pauses narratives sans fin en font une célébration comique de la redondance du langage humain. Ces développements laissent parfois la place à des passages satiriques qui reflètent les préoccupations contemporaines des moines de Canterbury, dans lesquelles Guillaume de Longchamp était impliqué.

7684c7810f5fec9e2e38eb8bb5a2d66e


Latin, « Alors l’anus produisit un chant horrible. »